Tout savoir sur la maison à insectes

Tout savoir sur la maison à insectes

Une maison à insectes, également appelée « hôtel à insectes » est un abri artificiel que l’Homme crée pour donner refuge aux insectes qui sont bénéfiques pour le jardin pendant l’hiver. Il peut être constitué de différentes matières telles que des bûches de bois, de la paille ou encore des briques.


À quel emplacement la maison à insectes doit-elle être installée ?


La maison à insectes doit être installée dans le jardin, plus précisément dans un coin retiré à l’abri du vent, et orienté vers le sud. Ces dernières années, l’utilité de certains insectes pour le bien-être du jardin a été mise en avant par de nombreux écologistes. Il a été souligné que ces insectes sont plus bénéfiques que l’utilisation de certains produits chimiques. Par ailleurs, la commercialisation de ces dernières a été interdite depuis deux ans maintenant.


Depuis, de nombreuses cabanes artificielles ont été aménagées dans la plupart des jardins qu’ils soient publics ou privés. En leur offrant le gîte pendant l’hiver, nous pouvons être sûrs d’une présence constante d’insectes qui protègent nos cultures contre les autres maladies et parasites.


Quels insectes peuvent emménager dans ce type d’abri ?


Généralement, la maison à insecte abrite les insectes dits « auxiliaires ». Dans la chaine alimentaire, ces derniers sont des prédateurs naturels des parasites qui peuvent nuire à la culture.
De nombreux animaux peuvent séjourner dans cette maison, mais il faut la construire en fonction du type d’insecte pour en faire un terrain d’accueil idéal et vivable pour eux. Actuellement, les insectes recensés dans les maisons à insectes sont principalement : des abeilles solitaires (ou osmies), des syrphes, des guêpes solitaires, des coccinelles, des chrysopes, des carabes, etc.


Comment fonctionne cette maison à insectes ?


Les insectes ont comme vous l’aurez deviné des goûts variés et uniques. Surtout en ce qui concerne les matériaux de fabrication de la maison. De plus, vous n’aurez pas à investir un gros budget pour cette construction. Il faudra y insérer des matériaux que l’on peut trouver dans un milieu naturel, ou encore récupérer des matériaux de jardins inutilisés.


Pour des abeilles et des guêpes solitaires, des tiges creuses - comme du roseau ou des graminées - de 5 mm de diamètre sont utilisées, des tiges à moelle pour les syrphes, des feuilles sèches ou des planchettes de bois pour les coccinelles, de la paille ou des fibres de bois pour la chrysope.


L’avantage de l’utilisation des matériaux naturels et organiques dans la construction d’une maison à insecte, c’est le fait qu’ils ne se changent pas fréquemment, mais plutôt tous les deux à 5 ans, mais en plus cela se rapproche des abris naturels préférés par les insectes.


Comment garnir votre maison à insectes ?


L’abri est construit et il ne manque plus qu’à le garnir pour y attirer les insectes, mais comment s’y prendre ? À l’évidence, les insectes n’y seront pas attirés à moins d’y trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Généralement, ils recherchent des proies, et donc les parasites qui nuisent à la culture. Dans l’optique d’assurer une protection des plantations, il faut être prêt à accepter qu’une partie des cultures se fasse attaquer par les nuisibles pour attirer les insectes auxiliaires.
Par ailleurs, il ne s’agit pas forcément d’insectes prédateurs, mais peut-être des insectes pollinisateurs qui sont attirés par les plantes à fleurs.

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
Mon compte
Tu n'es pas connecté. Connecte-toi pour profiter de tous les avantages. Ou crée un compte maintenant.
Langue
Panier
Votre panier est vide
Rechercher
Search suggestions
Aucun produit n’a été trouvé...