La chèvre blanche de Saanen

La chèvre blanche de Saanen

La chèvre blanche de Saanen fait partie des races laitières les plus exportées dans les quatre coins de la planète. Elle peut produire en moyenne 900 litres de lait à chaque lactation, mais certaines peuvent dépasser les 1 000 litres...

La chèvre blanche de Saanen fait partie des races laitières les plus exportées dans les quatre coins de la planète. Elle peut produire en moyenne 900 litres de lait à chaque lactation, mais certaines peuvent dépasser les 1 000 litres. Contrairement à ses ancêtres, qui ont été élevés pour leur chair ainsi que leur cuir, cette race moderne est très prisée en raison de sa placidité. En général, elle est dépourvue de cornes, même s’il y en a qui disposent d’une paire orientée vers l’arrière.


Histoire


La chèvre blanche de Saanen est apparue il y a plus de 9000 ans en Asie sud-occidentale. Elle vivait dans les pays arides, mais la race moderne a été élevée la toute première fois en Suisse depuis trois siècles environ. Les éleveurs avaient alors découvert que ces animaux ne sont pas uniquement des producteurs de cuir et de chair, mais aussi d’une grande quantité de lait.
Grâce à sa renommée, elle s’est vite répandue dans le monde, notamment en Afrique et en Amérique du Nord. Dans l’Hexagone, elle est devenue la seconde race caprine la plus nombreuse et représente aujourd’hui un quart des chèvres élevées dans le pays.


Apparence


Avec une tête au profil droit, la chèvre de Saanen est trapue et facile à reconnaître grâce à sa couleur blanche ou beige. Sa fourrure est à la fois dense, courte et soyeuse. Sa poitrine, quant à elle, bénéficie d’une bonne largeur, profondeur et longueur. De ce fait, elle jouit d’une grande aptitude au niveau du thorax. Sur son épaule bien large se trouve un garrot bien charnu.
Cette race caprine se démarque également par son grand gabarit, soit entre 90 cm à 1 m. Les femelles pèsent entre 50 et 80 kg, contre 90 à 120 kg pour les mâles.


Entretien


La chèvre de Saanen est facile à entretenir. C’est un herbivore et un ruminant. Son élevage ne présente donc pas de difficulté particulière, car elle broute de l’herbe, des buissons, des graminées, des ronces ainsi que des brindilles. Elle mange aussi des choux, du foin, de l’avoine pilée, du maïs et même des pommes de terre en tant que complément alimentaire. Cette race caprine peut survivre dans une terre aride. Souvent, son élevage se fait sur les montagnes. Elle a besoin de boire 10 litres d’eau et de manger 12 kg de nourriture par jour.


Caractère et comportement


En plus, la chèvre de Saanen est très calme. Docile, elle marche sans difficulté dans les montagnes. Mais elle aime passer du temps dans la batterie. Cette race est capable de s’adapter à tous les types d’élevage, même intensifs. Elle est également très agile et peut monter facilement sur les pentes très raides et grimper sur les rochers.


Santé


La chèvre de Saanen peut tomber malade. Elle peut être sujette à des problèmes de digestion et à des diarrhées. Cet animal doit brouter des feuilles de chêne pour se débarrasser de certains vers intestinaux. Enfin, la coxiellose ou la fièvre Q est une maladie assez courante chez la race caprine. Celle-ci est d’origine bactérienne.

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
Mon compte
Tu n'es pas connecté. Connecte-toi pour profiter de tous les avantages. Ou crée un compte maintenant.
Langue
Panier
Votre panier est vide
Rechercher
Search suggestions
Aucun produit n’a été trouvé...